Narbonne culture numerique

Publié le 13 Novembre 2020

Bonjour à tous, bienvenue dans le monde des cultures numériques...

L'association EDCC, Alter Médias Cité est la première association novatrice des pratiques du transmédia et ou de la narration ou hypernarration transmédia qui s'est implantée dans le département de l'Aude à Quillan en 2009 (JO N° de parution : 20090046) puis à Narbonne officieusement avec une antenne provisoire en 2012 et définitivement ou officiellement en février 2015 (JO N° de parution : 20150010). 

Cette association est née en 2009 des pratiques de narration transmédia d'un artiste plasticien qui en 2008 avec des hypers narrations visuelles sur des utopies et des réalités dans la haute vallée de l'Aude où l'auteur a joué sur le Web, puis par une expo à l'office du tourisme doublée par des articles de presse sur les chimères d'une fiction architecturale et urbanistique sur la ville de Quillan. Un artiste qui la même année 2008 avec un blog sur le site du journal Sud Ouest a développé une hyper narration sur la virtualité de sa propre candidature post-moderne, critique, éphémère et fantasmagorique à l'élection municipale de la mairie de Bordeaux, une candidature suivie par des étudiants de Sciences Po Bordeaux et des politologues connus. 

La même année (2008) cet artiste a créé sur le Web des controverses articulées sur des images digitales à l’encontre des expos d’art contemporain au château de Versailles, l’auteur a été suivi pendant 1 an sur le Web par des étudiants de sciences po Paris qui ont publié en 2010 sur le site de Controversy, des études dirigées par Bruno Latour (enseignement de la Cartographie des Controverses, approche radicalement expérimentale), leurs analyses sur ce médialab de sciences po Paris. Ce médialab controversy est partagé avec les universités de Sciences Po Paris, le Technical University of Denmark, l’University of Manchester, Politecnico di Milano, l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne, les Mines Paristech, Telecom Paris Tech, l’Università degli Studi di Trento, l’Aalborg Universitet, le Federal University of Rio de Janeiro (UFRJ), l’Ecole des Ponts ParisTech. En 2009, cet artiste a créé une controverse sur le Web avec un blog animé d’images digitales articulées sur un regard critique sur les fondements, la structure, la légitimité et la programmation de la biennale internationale d’art contemporain de Lyon, l'artiste a été interviewé par une revue lyonnaise où les responsables officiels de la biennale de Lyon ont dû répondre par voie de presse à ses différentes critiques, un article qui a ouvert une controverse avec un magazine connu auquel la revue lyonnaise a dû répondre dans un deuxième article . Ce blog narratif sur le web est issu d’une réelle biennale dissidente d’art contemporain de Lyon  BAC OUT de 1993, l’artiste lui-même a été l’un des deux  fondateurs de cette biennale. Dans toutes ces pratiques du transmédia les controverses, les utopies, les narrations mêlent réalités, fictions, critiques, pratiques sociologiques, politiques, culturelles et artistiques.

 

Cette association a été mise en place avec les conseils d'un conseiller du Pôle Emploi de Limoux, car le volet de pratiques novatrices dans un champ de l'économie sociale et solidaire était favorable à l'émergence de projets sur le territoire audois et peut-être d'insertion. Après une rencontre avec le secteur culturel du conseil départemental de l'Aude, nous avons compris que nous ne serions pas soutenus car les arts plastiques sont les parents très pauvres du budget de la culture en subventions accordés par le département de l'Aude qui favorise le spectacle vivant, idem plus tard avec la mairie de Narbonne qui nous reproche de ne pas représenter l'excellence et qui a supprimé 78.853 € en 2015 de subventions aux associations et l'agglo du grand Narbonne a décidé de créer en son sein un fablab dont nous rêvions au sein de notre association depuis 2013, un rêve onéreux . Nous ne sommes pas rancuniers car nous vous conseillons fortement de fréquenter le Fablab de l'agglo de Narbonne qui comme celui de Limoux sont animés par des équipes sympathiques, compétentes et avec du matériel conséquent, imprimantes 3D, etc. 

 

Vous trouverez sur ce blog qu'une partie de notre actualité car nous avons décidé de ne plus publier d'articles sur le Web, toutes nos parutions sont ou étaient en open source (libres, à disposition de tous mais pas libre de droit). Des personnes mal intentionnés sont venus copier des articles ou s'inspirer de nos réflexions, de notre activité et profiter de nos recherches ou appliquer culturellement nos désirs ou objectifs sans citer leurs sources. Nos recherches reposent sur la création de nouveaux schémas de transmédia. Le copier-coller sans citer les sources est considéré en France comme un délit ; article 335-3 du Code de la propriété intellectuelle : "Paraphraser les idées d’autrui sans mention de référence", le plagiat est un délit assimilable à la contrefaçon. 

EDCC Narbonne. 

Rédigé par EDCC

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article